sábado, 28 de julio de 2012

421

Pour jouer au 421, munissez-vous de 3 dés.

Le premier joueur lance les 3 dés. Il a le droit à 3 lancers pour faire la meilleure combinaison possible (voir plus loin). Il peut décider de s'arrêter au 1er lancer s'il estime que celui-ci le satisfait. Dans ce cas, les autres joueurs n'auront le droit qu'à 1 seul lancer également. Idem s'il s'arrête au 2ème lancer. Le perdant de la partie sera le premier lanceur de la partie suivante.

Lorsque que tous les joueurs ont effectué leurs lancers, celui qui a la plus petite combinaison doit boire le nombre de gorgées qui correspond à la plus grande combinaison effectuée. Les dés sont toujours lus du plus fort au plus faible (ex : 521 au lieu de 125, 152, 215, 251 ou 512) sauf pour les double as et les suites.

Ordre des combinaison et valeur en gorgée :

  * 1 gorgée : 221, il s'agit de la plus petite combinaison, on l'appelle "nénette".
  * 1 gorgée : 322, 331, 332, 422, 431, 433, 441, 442, 443, 521, 522, 531, 532, 533, 541, 542, 543, 544, 551, 552, 553, 554, 621, 622, 631, 632, 633, 641, 642, 643, 644, 651, 652, 653, 655, 661, 662, 663, 664, 665 (par ordre croissant)
  * 2 gorgées : les suites : 123, 234, 345, 456
  * 2 gorgées : double as et 2 : 112
  * 3 gorgées : double as et 3 : 113
  * 4 gorgées : double as et 4 : 114
  * 5 gorgées : double as et 5 : 115
  * 6 gorgées : double as et 6 : 116
  * 7 gorgées : triple as : 111
  * 8 gorgées minimum : la meilleure combinaison, le 421. Si lors d'un tour, un 421 a déjà été réalisé et qu'un autre tombe, le nombre de gorgées augmente de 2 (on passe de 8 gorgées à 10, puis de 10 à 12, etc...)
  * les triples (ou brelan) : lorsque qu'un joueur fait un triple (222,333,444,555 ou 666), il distribue le nombre de gorgée de son triple au joueur de son choix (2 gorgées pour un triple 2, etc...)
Variantes et règles supplémentaires :

  * si lors de son dernier lancer, un joueur fait "nénette", tous les joueurs doivent dire "nénette" et placer leur pouce sur le front. Le dernier boit son verre cul-sec.

2 comentarios: